Aller au contenu principal

Plecobrux : Monitoring des Chauves-souris en région bruxelloise

Dans le cadre du marché public 2017G0692 de Bruxelles Environnement, Plecotus a récemment finalisé une analyse des données de dix années de monitoring des chauves-souris en Région de Bruxelles-Capitale.

Cette étude n’aurait pas été possible sans toutes les données qui ont été patiemment récoltées par les volontaires Plecobrux et du Vleermuizenwerkgroep durant toutes ces années, un immense merci à eux !

La Région de Bruxelles héberge 18 espèces de chauves-souris, ce qui représente une belle richesse spécifique pour un milieu anthropisé comme notre capitale. Cette diversité s’explique en partie grâce à la forêt de Soignes et au chapelet d’étangs dans le bassin de la Woluwe.

Le protocole de monitoring de Bruxelles a été mis en place en 2006. Il s’appuie sur des points d’écoute (près de 400 points d’écoute au total) au niveau de différents milieux aquatiques (étangs principalement et canal) et une trentaine de transects en milieu forestier. Un tiers des points d’écoute et des transects sont inventoriés chaque année, répétés à raison de 3 passages / an, tous les 3 ans en moyenne.

L'analyse des résultats des points d'écoute a permis de mettre en évidence une augmentation marquée et statistiquement significative des populations au cours de la période étudiée (2006-2017), tant en milieu forestier qu’en milieu aquatique.

L’analyse des abondances indique une augmentation marquée des populations de pipistrelles au cours de la période (2006-2017), tant en milieu forestier qu’en milieu aquatique.

Pour le groupe des Myotis, la situation est moins nette. Certaines analyses, dont celle des données d’abondance avec rTrim en milieu forestier, ne donnent pas de résultats significatifs.

Par ailleurs les tendances observées sont différentes en milieu forestier et en milieu aquatique, puisque ces mêmes analyses montrent une tendance significative en léger déclin sur les étangs.

Les données d’abondance montrent une nette augmentation de ce groupe des “sérotules” en milieu forestier (sur base des deux types de modèles). En milieu aquatique, l’augmentation mise en évidence par l’analyse des abondances n’est liée qu’à une forte progression au cours des premières années du programme (2006-2010). Ces années sont celles de la mise en place des inventaires (impliquant un certain “rodage” des équipes) et doivent probablement être interprétées avec prudence.


Vous pouvez participer !

Pour être tenus informés des soirées d’inventaire, n’hésitez-pas à nous contacter !

Contact : claire.brabant@natagora.be

 

Pour plus dinformations sur les chauves-souris en région bruxelloise vous pouvez visiter le site de Bruxelles Environnement.

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de travail.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de travail en faveur des chauves-souris. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON